A propos du Haut Débit

Cette rubrique vous permettra de trouver les réponses aux questions fréquemment posées au sujet de l'accès haut débit.

Quel est le bon débit ?

La généralisation de la télévision et de la téléphonie sur IP, l’arrivée massive de nouveaux terminaux connectés (consoles de jeux, smartphones et tablettes, boitiers vidéo indépendants,…) sont autant d’usages qui requièrent désormais un débit important pour bénéficier d’une qualité de service optimale. On estime à 8 mégabits par seconde le débit minimal permettant à un foyer de profiter d’une connexion haut débit de bonne qualité, incluant la réception de chaines de télévision en définition standard (SD) ou haute défition (HD).

Qu’est ce que les zones grises/blanches ?

Une zone blanche est un territoire dans lequel il est impossible d'accéder au haut débit fixe (ADSL) et/ou mobile (3G).
Une zone grise est un territoire dans lequel l'accès haut débit est possible mais, dans le cas d'un service fixe, le débit plafonne à 1 mégabits par seconde.
Dans les deux cas, on estime que les lignes inéligibles ou qui bénéficient d'un débit plafond constituent le cœur de la fracture numérique qu'il convient de résorber. A défaut d'un service universel du haut débit garantissant à chaque citoyen ou entreprise un débit minimal, ceux-ci doivent parfois se tourner vers des technologies alternatives (accès wifimax, Satellite…) pour bénéficier d'une connexion souvent de qualité peu satisfaisante et intégrant des limitations techniques comme la limite mensuelle de données transférées.

Quelles différences entre l’ADSL, l’ADSL2+ et le VDSL2 ?

Toutes ces technologies sont exclusivement disponibles sur la boucle locale cuivre (prise de téléphone).
L'ADSL permet de délivrer un débit à un abonné en fonction d'une longueur de ligne donnée, avec un maximum théorique de 7 kilomètres approximativement. La technologie a connu une évolution avec l'arrivée de l'ADSL2+ permettant d'augmenter sensiblement le débit délivré aux abonnés sur une longueur de ligne d'environ 3 kilomètres à compter du noeud de raccordement (NRA).
En 2013, le VDSL2 a été introduit et permet à un nombre très restreint de lignes de profiter d'un débit supérieur à l'ADSL2 en download (de l'internet vers l'abonné) comme en upload (de l'abonné vers internet). Ces lignes doivent être en distribution directe depuis le NRA et aboutir à moins de 1200 mètres du NRA. Cette restriction pourrait être levée dans quelques mois par le comité technique de l'ARCEP en charge de l'évolution de la boucle locale cuivre. Le DPN de Silicon Comté permet de vérifier précisément les caractéristiques de la ligne.



Le DPN est un outil offert par l’assoc Silicon Comté en partenariat avec ARIASE
Développement interface Silicon Comté : Seb Galliot / Cédric Nirousset